Imprimer cette page en utilisant la fonction Imprimer de votre navigateur

Exemples de Métiers du Grand Port Maritime du Havre

  • Le pontier éclusier régulateur

/////

Le port du Havre compte 22 ponts et 6 écluses qui nécessitent une attention constante afin d’assurer la continuité et la fluidité du trafic, tant sur les bassins que sur les réseaux routier ou ferroviaire du port.

Le pontier éclusier régulateur assure les manœuvres des ponts et écluses sur un secteur précis d’exploitation qui lui est affecté, en lien avec la Capitainerie et  les services de sécurité et de sureté du port ; il contrôle leur bon état de fonctionnement et contribue ainsi à leur maintenance continue.

Il travaille par quart, de jour ou de nuit. Son métier demande une très grande précision et un bon sens du contact au service des usagers du port (commandants de navires, bateliers, plaisanciers…).

/////

  • L’ingénieur et technicien en études, aménagement et travaux

/////

Quais, digues routes, ronds-points, hangars, zones industrielles…, la zone portuaire regroupe une multitude d’activités et d’infrastructures orchestrées par des professionnels spécialisés dans l’aménagement du port.

Leurs champs d’actions s’étendent des schémas directeurs d’infrastructures et de l’aide à l’implantation d’entreprises en amont, jusqu’à la conception et le suivi de  la réalisation des travaux de génie civil sur le terrain. La raison d’être de ces différents métiers repose sur un objectif commun : proposer aux clients du port les aménagements les plus adaptés à leurs besoins.

/////

  • Le marin du dragage

/////

L’action des marées de la Seine et de ses affluents redessinent en permanence les fonds marins du port du Havre, nécessitant l’entretien régulier des accès maritimes (chenaux et bassins), avec à la clé la qualité de l’accueil des navires dans le port.

Pour cela, des dragues aspiratrices de forte capacité, gérées par les ports de Rouen et de Nantes interviennent par campagnes programmées. Par ailleurs, la Gambe d’Amfard, affectée à temps plein au Havre, est une drague de 60 m de long, spécialement dédiée à la récupération des sédiments, soit à l’aide de sa benne de 20 tonnes de capacité, soit à l’aide d’une élinde d’aspiration des sédiments.

Elle intervient ponctuellement en complément des campagnes programmées et fonctionne 7 jours sur 7 avec un rythme de 12 heures par jour et deux équipes de 7 personnes qui se relaient toutes les semaines.

A bord, on trouve, entre autres métiers, un chef mécanicien, qui surveille et coordonne la mise en œuvre des activités mécaniques, tout en garantissant la sécurité à bord. Le second capitaine gère la navigation, avec le capitaine, ainsi que les manœuvres du navire pendant les opérations de dragage.

Pour tous, l’esprit d’équipe est indispensable, afin de savoir vivre et travailler ensemble dans un espace réduit, et pour mener à bien une mission essentielle au bon fonctionnement du port.

/////

  • Le surveillant de domaine

/////

Le surveillant de domaine a pour mission de quadriller la zone portuaire pour repérer les éventuels dysfonctionnements.

De Tancarville à Antifer, en voiture ou à pied, il parcourt près de 1 000 kilomètres chaque mois, à l’affut du moindre dépôt sauvage, trou dans la chaussée, épave abandonnée, locataire hors de son périmètre…

Plus exceptionnellement, il mène quelques missions plus originales comme accompagner des réalisateurs à la recherche du décor idéal pour le tournage d’un film. Un métier de terrain et de contacts, aux tâches multiples et essentielles pour la gestion du domaine portuaire.

/////